A paraître

0084-HP-LCDR-.1dC

Paru le:  15-12-2017

Editeur:  Les éditions Ovadia

Isbn:  978-2-918966-84-5

Ean:  9782918966845

Prix:  20 €

Caractéristiques: 
pages

Genre:  Littérature générale

Thème:  Littérature générale

Thèmes associés: 

0084-HP-LCDR-.4dC

Le cimetière des ravageurs

0084-HP-LCDR-Photo

Né l’hiver 1954 à Rennes sur les quais de la Vilaine, avant que le canal ne soit recouvert de parkings, l’auteur après des études en Droit à Nantes a été pigiste pour des journaux et s’est intéressé à la littérature française des années 20 et aux écrivains voyageurs. Installé à Paris, il termine des études de Sciences politiques et présente une thèse sur l’idéologie du régime militaire chilien. Dans ses vagabondages, il a côtoyé toutes sortes de cultures et puisé son inspiration chez les peuples rencontrés pour évoquer les contrastes de quelques grands ports comme Assouan, Saïgon, Brest ou l’insolite Asnières s/ Seine. Aujourd’hui, il vit sur la Côte d’Azur.

L’émotion ressentie en visitant l’insolite cimetière pour chiens d’Asnières ne peut laisser indifférent. Pas seulement parce qu’on y a enterré Rintintin !

En tous cas, il a inspiré ce roman à l’auteur. Il est question ici de caractères et de sentiments, de noblesse animale, de tranches de vie, de rapports entre la bête et son maître, avec ce même parfum d’aventure auquel l’auteur reste fidèle et qui permet à l’esprit du lecteur de vagabonder, mêlant témoignages, vérités et poésie.

Popol par exemple, le chien de la Légion, reste un personnage emblématique de ce roman. L’auteur s’inspire de rencontres, de récits authentiques de légionnaires au passé douloureux, qui insufflent à la mascotte du régiment une rage de vaincre et un amour pour sa maîtresse qui en dit long sur ce que sont capables d’endurer pour nous nos amis chiens.

Les chiens des Ravageurs s’échappent vers de formidables voyages et racontent un vécu qui dépasse largement le strict cadre de leur cimetière. « Là où pousse le poivre », comme disait l’Allemand Günter Grass.

Tout commence au cimetière pour chiens d’Asnières-sur-Seine en banlieue nord-ouest de Paris.

L’île des Ravageurs, près du Pont de Clichy, autrefois occupée par des chiffonniers, a été rachetée fin 19ème au baron Bosmalet par Georges Harmois et Marguerite Durand qui créèrent la Société française anonyme du cimetière pour chiens et autres animaux domestiques.

Quinze chiens et un chat revisitent leurs vies, évoquent leurs maîtres, tous partageant la fraternité de reposer sur ce lopin de terre situé en amont de la commune d’Asnières.

Chacun avec son caractère, son époque et les souvenirs qu’elle lui a laissés, ils sont chiens politiques, chiens de guerre, chiens bourgeois, chiens maquisards, ou chiens de rien, et ils nous racontent parfois l’insoutenable.

Ils ont échappé au sort le plus commun. Eux qui quelquefois s’étaient crus des parias, ils ont trouvé dans cette sépulture une reconnaissance dont ils se croyaient indignes.

Ce roman est aussi l’occasion d’évoquer quelques grandes pages de l’histoire contemporaine, la Commune, la guerre 14-18, la Résistance, la guerre d’Algérie, la guerre d’indépendance irlandaise, et même Hollywood, tout cela vu à travers les yeux de ces bêtes si peu rancunières.

A paraîtreLe cimetière des ravageurs