A paraître

080APR-AC-RMO-couv

Paru le:  16-08-2018

Editeur:  Au Pays Rêvé

Isbn:  978-2-918966-80-7

Ean:  9782918966807

Prix:  20 €

Caractéristiques: 
208 pages

Genre:  Littérature générale

Thème:  Litterature

Thèmes associés: 

080APR-AC-RMO-4couv

Rappelle-moi d’oublier

Quand vous serez plus vieux, chers enfants, Vous comprendrez tout cela : Combien de larmes se trouvent dans ces lettres
Et combien de plaintes.

agathe-celeyrettenb.jpg

Agathe Celeyrette est agrégée de lettres classiques. Après Agathe Celeyrette est agrégée de lettres classiques. Après plusieurs années dans des collèges difficiles, elle enseigne désormais le français, le latin et le grec dans un lycée, portée par le désir de transmettre à ses élèves sa passionde la littérature. Rappelle-moi d’oublier, inspiré d’une histoire vraie, est son premier roman.

C’est l’histoire vraie d’une vieille dame juive qui reconnaît chez un antiquaire une statuette en bronze qui a appartenu à sa famille des années avant, avant la guerre, avant sa déportation, avant la mort des siens. C’est l’histoire d’une enquête menée par cet antiquaire pour reconstituer le parcours de cet objet et découvrir les douloureux secrets qu’il cache, une quête de vérité qui va l’amener à interroger sa propre vie. C’est l’histoire d’un homme un peu perdu, à la recherche de lui-même, l’histoire des femmes qui croisent son chemin et le bousculent dans ses certitudes.

Ce roman est tiré d’une histoire vraie.
L’histoire vraie d’une extraordinaire coïncidence.
Un jour, une vieille dame qui tuait le temps dans un salon d’antiquités en attendant son train reconnut en s’arrêtant à l’un des stands un objet qui lui avait appartenu, qui était dans sa chambre de petite fille avant. Avant la guerre, avant les camps, avant la mort de toute sa famille en déportation.
Cette anecdote, c’est l’ami antiquaire qui tenait le stand qui me l’a racontée. Il est mort depuis, emportant avec lui les détails que j’ai oubliés. Comment cet objet était-il arrivé là ? A quels drames était-il lié ? Quels secrets cachait-il ? Je ne l’ai jamais su.
Mais je me souviens clairement d’une chose : la vieille dame n’a pas voulu reprendre ce qui lui appartenait et qu’on lui avait volé. A mon ami elle a demandé simplement ceci : elle voulait qu’on raconte cette histoire.
Ce roman a été écrit pour accomplir son vœu.
C’est comme ça que tout a commencé, comme ça que mon personnage est né.
Il s’appelle Vincent Boyer, il est antiquaire, et lorsqu’il rencontre une femme en larmes devant la statuette en bronze qu’il vient d’exposer, il est au début d’une aventure qui va bouleverser sa vie.

A paraîtreRappelle-moi d’oublier