A paraître

047APR-JG-NHP-1DC

Paru le:  20-04-2018

Editeur:  Les éditions Ovadia

Isbn:  978-2-918966-47-0

Ean:  9782918966470

Prix:  20 €

Caractéristiques: 
218 pages

Genre:  Romans

Thème:  Romansdegenre

Thèmes associés: 

047APR-JG-NHP-4DC

Ni hérisson, ni paillasson

La critique est quelque chose que nous pouvons éviter facilement par ne rien dire, ne rien faire, et n’être rien.

Jerome-segguns-NB

Jamais en panne d’inspiration, il participe à de nombreux concours littéraires. Troisième prix des écrivains publics de Toulon pour un concours de lettres 2014. Lauréat du second et troisième concours des Passeurs de Livres de Grasse, 2014 et 2015. Lauréat du concours de «Nouvelles» d’Istres 2015. Et premier prix qui lui est décerné au mois d’avril 2017 des Écrivains publics de Toulon, pour un nouveau concours de lettres.

Parmi tous les dossiers dont les personnes aidantes peuvent avoir la charge, d’aucuns attirent, au-delà de toute mission purement légale dès la désignation de la part du juge, plus ou moins leur intérêt. Sans conteste, des individus lors de «la » première rencontre incitent à un engagement qui pourrait, sans une expérience avérée, vite laisser le professionnel qu’ils sont, s’impliquer à outrance et dépasser le cadre de leur fonction.
En effet, ils ne travaillent qu’avec de l’humain, la personnalité de chacun de leurs protégés et également leur propre vécu, ainsi que celui de tous les intervenants.

Inscrite dans une relation à l’intime, Charlotte est mandataire judiciaire rattachée à la protection des majeurs. Elle va voir son existence basculer irrémédiablement en enfer. Car il y a des «protégés» qui ne veulent pas être «sauvés» contre leur gré, et qui sont en mesure de vous faire payer cher, très cher, l’aide que vous essayez de leur apporter! Est-ce un crime que de vouloir le bien d’autrui? Lorsque vous n’avez fait que «votre travail» et que la machine judiciaire et médiatique se met en branle, il n’y a plus vraiment de salut à attendre… Il est vrai que depuis Agatha Christie, il convient de se méfier des «vieilles dames» !

A paraîtreNi hérisson, ni paillasson