A paraître

075apr-jpd-lcdo-1dcsite

Paru le:  01-11-2016

Editeur:  Les éditions Au pays rêvé

Isbn:  978-2-918966-75-3

Ean:  9782918966753

Prix:  20 €

Caractéristiques: 
244 pages

Genre:  Roman

Thème:  Romans de genre, romans noirs, policiers et thriller

Thèmes associés: 

075apr-jpd-lcdo-4dcsite

Le cimetière des ONG

L’impression d’un cimetière d’ONG saute aux yeux ; sur les stèles et les panneaux s’alignent des acronymes que personne ne comprend.

075apr-jpd-lcdo-photonbok

Jean-Paul Dietz a fait ses études à Strasbourg et à Boston (Harvard Médical school). Il a organisé la santé rurale au Sultanat d’Oman puis entamé une carrière internationale dans la coordination de projets de recherche et de financement de médicaments et de vaccins.

L’histoire d’Olivier, un médecin pris en otage est bien différente des images habituelles de l’engagement humanitaire. Aux Kivus sur les plateaux des grands lacs à la frontière avec le Rwanda, une guerre perdure malgré la présence de centaines d’ONG et de casques bleus. Les armes sont le pillage de minerais, les viols et d’exactions qui supputent la terreur.  Dans ce contexte géopolitique décrit d’une façon précise, la fiction prend place. Face à la souffrance, n’est- il pas temps désormais de compter sur la force d’une population autochtone et non pas celle de belligérants, d’ONG et de troupes onusiennes ? L’espoir d’un pays rêvé serait permis. Tour à tour se pose la question du rôle et du fonctionnement des ONG. Que laissent-elles quand elles quittent? C’est aussi un thriller psychologique qui montre comment un homme peut changer au travers d’évènements imprévus.

Au lieu d’un plébiscite culpabilisant sur la misère africaine, ce livre est une fiction sur fond d’une réalité géopolitique, d’une guerre larvée qui perdure malgré la présence des centaines d’ONG et de casques bleus. Les armes sont les viols et le pillage de minerais. Cela se passe aux Kivus, là où certaines ethnies ont fui lors du génocide rwandais. Le personnage principal, un médecin humanitaire est pris en otage. Cet homme change, se transforme au fur et à mesure de l’évolution des événements. Il ne ressemble pas aux engagés volontaires habituels dans ces lieux où l’espoir n’existe plus. Ce livre n’est pas une charge contre les ONG, mais propose une autre manière de résoudre les conflits ou d’apporter l’espoir à une population meurtrie et déchirée, afin de comprendre le chaos et la détresse d’une population et décerner un sujet d’actualité difficile à assimiler. Le rôle des ONG dans le futur ne sera plus seulement d’agir dans l’urgence, de pourvoir aux besoins essentiels ou de combler les manquements de dirigeants corrompus.

A paraîtreHistoires et DestinéesLe cimetière des ONG