A paraître

Contes-et-fables-de-Pyp-Tome2-1DC

Paru le:  20-04-2018

Editeur:  Les éditions Ovadia

Isbn:  978-2-37872-005-6

Ean:  9782378720056

Prix:  18 €

Caractéristiques: 
220 pages

Genre:  Contes

Thème:  Litterature

Thèmes associés: 

Contes-et-fables-de-Pyp-Tome2-4DC

Contes et fables de Pyp

Tome 2

Le vieux chat fou se prend encore pour un arbre  !

Pierre-yves-petit-NB

Pierre-Yves Petit, né à Escaudain (59) exerce la profession d’Ostéopathe, mais il a entre autres passions celle d’écrire pour le seul plaisir de partager ce que le cœur peut inspirer. Ses oeuvres littéraires : Les fleurs du Qeïzan (roman fiction), Les contes de Pyp (contes ésotériques), Fables et poèmes de Pyp.Pierre-Yves Petit, né à Escaudain (59) exerce la profession d’Ostéopathe, mais il a entre autres passions celle d’écrire pour le seul plaisir de partager ce que le cœur peut inspirer. Ses oeuvres littéraires : Les fleurs du Qeïzan (roman fiction), Les contes de Pyp (contes ésotériques), Fables et poèmes de Pyp.

La table était dressée
Et chacun fut convié 
Pour y goûter le verbe 
D’une jolie plume en herbe 
L’amour m’en est témoin Il y a là festin 
Pour noblesse en levain 
Ou coquin malandrin 
Les sots contaient la miette
Du haut de la fourchette
Certains fifres en disette
Jouaient de la luette 
Mais quel qu’en soit le fond
Le conte est de bon tonL’amour est dans l’auteur
Et rassasie le cœur 
Qu’il soit triste ou joyeux 
Le voyage est heureux 
À s’approcher de dieu
Le mystère est radieux

Maintenant, permettez-moi de vous raconter l’étrange histoire d’un petit village perché sur l’horizon du monde, Panolma. Il y a de cela fort longtemps, vivaient dans leur petit château, un roi, son épouse et leur fils Yannos âgé de trois ans. Mais qu’ils soient roi ou villageois tous étaient bien pauvres et c’est avec angoisse que chacun voyait arriver le cortège de l’hiver amenant avec lui la terrible menace des loups. Le charbon en ce lieu oublié était seule ressource, les mines étaient nombreuses, mais la principale située à quelques lieues du village était devenue bien trop dangereuse avec le temps et le roi en interdit l’accès. En raison des habitations laissées à l’abandon et de la forêt lugubre qu’il y avait autour, l’endroit fut surnommé « la cité maudite » où seuls ne s’ aventuraient plus que malfaiteurs ou rôdeurs, qui trouvaient en ce lieu l’emplacement idéal pour cacher leurs recels. Rien ne laissait supposer qu’un jour ladite cité deviendrait le théâtre d’une bien étrange histoire.

A paraîtreContes et fables de Pyp