CollectionsRendez-vous d'hier et d'aujourd'hui en Méditerranée
064apr-cb-rvhaem1dc14-05-16-72.jpg

Paru le:  15-06-2016

Editeur:  Au Pays Rêvé

Isbn:  978-2-918966-64-7

Ean:  9782918966647

Prix:  14 €

Caractéristiques: 
144 pages

Genre:  Documents

Thème:  Essais Littéraires

Thèmes associés: 

064apr-cb-rvhaem4dc14-05-16-150.jpg

Rendez-vous d'hier et d'aujourd'hui en Méditerranée

"Si les paroles dépassent parfois la pensée, le silence vampirise la parole "

christinebaron2.jpg

La vie est plus riche qu’un roman, il suffit de regarder, d’écouter, d’observer et c’est sur la vie que s’appuie une fois de plus Christine Baron. Après le Sénégal, la musique, elle explore le terrain plus délicat de l’équilibre personnel. Sa liberté d’auteur est de réunir dans un même récit des rencontres différentes. 

Qu’y a-t-il de commun entre Sacha Guitry, Hector Berlioz et Somerset Maugham ? Comment ces trois hommes sont-ils reliés à Sandroz, un peintre en bataille avec les critiques décalées, Julien, un jeune guitariste à la culture fantaisiste, Juliana, Estelle et Gwenaëlle, trois femmes aux parcours amoureux écartelés ? Nice, la Méditerranée mais encore ? Célèbre ou non, personne ne dispose d’un guide pour conduire sa vie et l’harmoniser entre apparence et réalité. Célèbre ou non, chacun se débrouille...au mieux. « Rendez-vous d’hier et d’aujourd’hui en Méditerranée » se faufile dans l’intimité d’hommes et de femmes du passé et du présent, les destins se croisent, se superposent, les sentiments s’embrouillent, les mots aussi. Ainsi nous secoue la vie.

"Les temps étaient rudes, l’agent immobilier aurait aimé un peu de reconnaissance, il aurait souhaité être un collaborateur plutôt qu’un employé comme se plaisait à le préciser le directeur quand un appel sonnait sur son téléphone. L’employé ravalait son amertume et, le regard bloqué sur son ordinateur, il tordait consciencieusement un trombone. Des formes inattendues naissaient de ses mains agacées. Il possédait ainsi une collection de « sculptures » miniatures, peut-être en ferait-il un tableau, un jour. Ce ne serait pas plus ridicule qu’un échafaudage de chaises rouillées ou une toile dégoulinante de tubes de gouache ouverts, il avait vu des créations surprenantes lors d’une exposition. L’art dit moderne le laissait perplexe. Et ce nouveau client était un artiste ! Agréable, à peu près normal – il se faisait une idée très fantaisiste des peintres – mais indécis. Il ne savait pas ce qu’il voulait. Maison ou appartement ? Dans le Vieux Nice, le centre plus moderne ou sur les collines ? Il attendait « le choc » disait-il, il se fiait à son instinct et son instinct lui soufflait de patienter"